Ce mot un peu dur à prononcer va en séduire pourtant plus d’un.

L’orthokératologie est une pratique thérapeutique très courante aux États-Unis et en Asie qui arrive peu à peu en France.

Le principe

L’orthokératologie ou le remodelage cornéen consiste à corriger les défauts visuels la nuit et de voir net sans le port de lunettes ou de lentilles de contact la journée.

Le principe est simple : porter des lentilles la nuit qui vont modifier la courbure de la cornée et avoir une vue corrigée sans lunettes ni lentilles le lendemain.

Pour aller un peu plus loin, les lentilles d’orthokératologie sont fabriquées sur mesure à partir d’une topologie de l’œil, une fois portée elles compriment légèrement la cornée quand la paupière est fermée et permettent ainsi un remodelage de celle-ci.

Un effet qui sera bien sûr temporaire, car votre cornée reprendra sa forme initiale voilà pourquoi il faut les porter toutes les nuits.

Pour qui ?

Ces lentilles sont destinées principalement aux personnes myopes (inférieure à -5 dioptries) ainsi qu’aux astigmates (jusqu’à -1,5 dioptries). Elles sont également destinées aux personnes ne pouvant pas porter de lunettes la journée comme certains professionnels ou sportifs notamment les nageurs, mais aussi aux personnes souffrant de sécheresse oculaire. C’est également une vraie alternative à la chirurgie.

Les Avantages et les inconvénients

Les + :

  • Liberté visuelle la journée : aucune correction n’est nécessaire durant toute la journée.
  • Renouvellement annuel.
  • Les contre-indications sont rares.

Les – :

  • La première prescription impose un suivi rapproché avec de multiples consultations à programmer : après la première nuit, puis après 3 jours, 1 semaine, 3 semaines, 2 mois, 6 mois.
  • Comme avec tout type de lentilles, les conditions d’hygiène sont essentielles pour éviter les risques d’infections : en savoir plus.

Cette technique est encore trop peu répandue en France, seule les spécialistes, les « ophtalmologistes-contactologues » sont formés et prescrivent les lentilles d’orthokératologie.

On estime à 7 000 le nombre de porteurs en Europe.