La vue évolue et change tout au long de notre vie, voilà pourquoi il est nécessaire de faire un suivi régulier chez un ophtalmologiste (tous les 2 ans) afin de s’assurer de la bonne évolution de notre vision et de surveiller les éventuels troubles.

À partir de 45 ans, la vision évolue davantage et des tests supplémentaires sont effectués : l’acuité visuelle, la tension oculaire et la vérification de la santé de votre rétine.

Ces tests en complément de ceux faits habituellement vont permettre de déceler les éventuels troubles qui apparaissent généralement à cet âge-là comme :  

  • La presbytie : Phénomène naturel de vieillissement de l’œil, ce n’est pas un trouble de la vision, mais bel et bien une évolution naturelle due à la perte d’élasticité du cristallin. L’œil n’arrivant plus à restituer une image nette et donc des difficultés à voir de près.
  • Le glaucome : C’est une maladie oculaire qui diminue le champ de vision. Elle est la cause par la fragilisation du nerf optique. Ce trouble est très suivi, car la personne qui en souffre peut devenir aveugle.
  • La cataracte : Ce trouble est dû au cristallin qui vieillit, il change sa couleur transparente en blanc opaque et ne permet plus à la lumière de passer donnant une vision trouble.
  • La rétinopathie diabétique : C’est une complication visuelle due au diabète sucré. Le diabète provoque un excès de sucre dans le sang qui fait épaissir les vaisseaux sanguins qui irriguent l’œil. Ce trouble peut provoque une cécité, c’est-à-dire une perte totale de la vue.
  • Le DMLA : appelé dégénérescence maculaire liée à l’âge c’est un trouble lié à la dégradation d’une partie de la rétine pouvant mener à la cécité (perte totale de la vue).

Tous ces troubles pris à temps ne constituent pas une menace dans la perte totale de la vue voilà pourquoi il est important à partir de 45ans de consulter tous les 2 ans un spécialiste, passer les 60 ans c’est tous les ans.

 

N’hésitez pas à vous rendre dans un de nos trois magasins, nos équipes seront heureuses de vous accueillir.
Carlo et Fanny à Rivesaltes, Carole et Elvire à Elne et Maxime et David à Thuir.